Envoyer un ou des documents par e-mail
 
Remplissez le formulaire ci-dessous pour envoyer votre message.
les champs suivis d'un * sont obligatoires.
  1. Le(s) destinataire(s)





  1. Vous:



















* Saisir le code affiché figurant dans l'image ci-dessous  En saisissant ce code, vous nous aidez à empêcher le spam et les enregistrements illégitimes.
Vous pouvez saisir tout le code en minuscules.   

Les informations qui vous concernent sont destinées à RFF.
Conformément à l'article 34 de la loi "Informatique et Libertés" du n 78-17 du 6 janvier 1978.
vous disposez d'un droit d'accés, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.
Pour l'exercer, adressez vous à RFF - Direction des Relations Extérieures et de la Communication - Equipe Multimédia - 92, avenue de France 75648 PARIS CEDEX 13
  • imprimer
06/02/2013

Ile-de-France : l’avenir de la petite ceinture en débat

Fin décembre, Réseau Ferré de France et la Ville de Paris ont lancé un processus de concertation avec les Parisiens, les habitants des communes limitrophes et tous les acteurs concernés (institutionnels, élus, professionnels et associatifs) sur le devenir de la petite ceinture ferroviaire.

Construite il y a 150 ans et propriété de Réseau Ferré de France, la petite ceinture est une ligne de chemin de fer qui fait le tour de Paris. D’une longueur totale de 32 km, plus aucun train n’y circule sur 23 km depuis plusieurs décennies. Ces tronçons sont entretenus par des chantiers d’insertion mis en place par Réseau Ferré de France et la SNCF dans le cadre d’un programme socialement et écologiquement responsable.

En 2006, un protocole d’accord avait été signé entre Réseau Ferré de France et la Ville de Paris pour permettre l’ouverture au public de certains tronçons (promenades), réaliser des aménagements urbains mixtes et valoriser certaines gares tout en respectant un principe de réversibilité dans la perspective d’une éventuelle reprise du trafic ferroviaire. Ce protocole arrivant à son terme en juin 2013, les deux acteurs ont souhaité ouvrir un débat sur l’avenir de la petite ceinture, en s’appuyant sur une étude commandée conjointement à l’Atelier Parisien d’Urbanisme et publiée fin 2012.

« Avant l’élaboration de tout projet précis, Réseau Ferré de France et la Ville de Paris souhaitent recueillir l’avis des habitants de Paris et de la métropole mais aussi de tous les acteurs concernés ou intéressés pour imaginer quels pourraient être les usages futurs de la Petite Ceinture et de ses emprises : selon les secteurs, maintenir la possibilité d’une reprise du trafic ferroviaire au sein du Réseau Ferré National, ou la faire évoluer vers des modes de déplacements plus légers comme un tram, vers des espaces verts, voire des aménagements urbains et des petits programmes de logement  » explique Matthieu BONY, Chargé de mission concertation en Ile-de-France.

Pour ce faire, le site Internet lapetiteceinture.jenparle.net a été mis en ligne pour permettre à tous ceux qui le souhaitent de donner leur point de vue ou leurs idées sur la transformation des voies. Des visites ont été organisées par RFF et ont accueilli près de 300 personnes et des réunions-ateliers thématiques ont lieu dans certains arrondissements jusqu’au 7 février. Enfin, un séminaire d’experts se déroulera à l’Hôtel de ville le 14 février prochain et sera suivi d’une réunion de synthèse publique, à la mairie du 4e arrondissement..

Dans un paysage régional et parisien des transports qui a fortement évolué depuis 2006 (réalisation et prolongement des tramways T3 et T2, perspective de la rocade Grand Paris Express, réflexion sur le tram fret,…), RFF attend notamment de ce débat qu’il éclaire une décision, en lien avec la ville de Paris mais également avec l’Etat, la Région Ile-de-France et le Syndicat des Transports d’Ile-de-France, sur le rôle que la Petite Ceinture peut, ou ne peut plus, selon les secteurs, jouer dans le réseau de transport francilien.

contacts  Actualités 2013

actualités