Pour le respect de la santé des personnels chargés de la maintenance des installations ferroviaires, Réseau Ferré de France a lancé un grand programme de désamiantage de ses installations de signalisation.

suppression du risque amiante suppression du risque amiantesuppression du risque amiante

Contexte

Le code du travail prévoit que tout employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé des travailleurs. Dans le contexte du partenariat entre la SNCF et Réseau Ferré de France, il nous revient d’assumer la mise à niveau des installations de notre infrastructure. C’est pourquoi nous avons lancé en 2004 un programme de suppression du risque amiante que peuvent présenter nos installations, notamment celles de signalisation.
 
Opération

La suppression de matériaux concerne les panneaux amiantés et les abris en fibrociment. La liste des points concernés est établie par région par la SNCF. Pour chaque type de bâtiment, on applique le mode opératoire suivant :

locaux d’appareillages : reconstruction d’un local à proximité, recâblage des installations, démolition de l’ancien local,
guérites : remplacement des panneaux amiantés ou mise en place d’une nouvelle guérite, recâblage des installations, renforcements éventuels,
caisses à piles et abris à accus : remplacement par des nouveaux modèles sans risque.

L’élimination des déchets se fait en décharges de classe 1. Profitant de ces travaux de désamiantage, le renforcement des portes et serrures des guérites est envisagé dans les zones sensibles, afin de lutter contre la malveillance.

 
Planning

Le programme de désamiantage a été prévu en trois tranches, correspondant chacune à un groupe de régions SNCF :

première tranche : régions SNCF de Paris Nord, Lille, Amiens, Paris Saint Lazare, Rennes, Nantes, Bordeaux, Limoges, Tour, Toulouse, Paris Sud Est, Clermont Ferrand,
seconde tranche : régions SNCF de Rouen, Paris Rive gauche, Dijon, Lyon, Chambéry, Marseille, Montpellier,
troisième tranche : régions impactées par la LGV Est, soit Paris Est, Reims, Mets-Nancy, Strasbourg.

Commencé en 2004, le programme devrait être terminé en 2011.
 
Budget

L’enveloppe financière prévisionnelle globale consacrée au désamiantage s’élève à 44 millions d’euros, intégralement pris en charge par Réseau Ferré de France.

Retrouvez tous les projets de mise en œuvre des programmes et des Contrats de Projets Etat-Région 
près de chez vous

44 millions d’euros investis sur 6 ans

Imprimer
pic_floatgnw.gif
cor_gbtm.png
bg_topnav2.png
bg_topnav2.png
Le réseau vous transporte vers demain. 
Nous exploitons 29 273 kilomètres  de lignes sur lesquelles circulent chaque jour 15 000 trains de fret et de voyageurs. Nous innovons et investissons massivement dans la modernisation du réseau afin de développer le formidable potentiel du marché ferroviaire.